27 mars 2017

Présentation

Engagée depuis de nombreuses années dans une politique volontariste de rénovation de l’habitat, la Ville de Roubaix lance son dispositif « Maison à 1 euro avec travaux ». Cette première nationale expérimente une nouvelle approche afin de répondre à la problématique des logements vacants dégradés.

Un enjeu stratégique pour la ville

Nouvel outil en faveur de l’aménagement durable de la ville, le programme « Maison à 1 euro avec travaux » a vocation à lutter contre les logements vacants et dégradés.
Avec de nombreux logements vacants dégradés, et devant l’inadaptation des dispositifs classiques, il fallait envisager une nouvelle approche afin de répondre aux enjeux de l’amélioration de l’habitat. Après Liverpool en 2013, le dispositif roubaisien est une première au niveau national.

Un dispositif expérimental

En partenariat avec les services techniques et juridiques de la Ville de Roubaix et de la Métropole Européenne de Lille, La fabrique des quartiers a été désignée en octobre 2016 pour réaliser l’étude nécessaire au lancement du projet. Cette étude a permis de fixer et d’organiser le cadre général du dispositif. En octobre 2017, le Conseil Municipal de Roubaix vote le lancement d’une phase expérimentale du dispositif sur plusieurs maisons.

Un motif d’intérêt général

Cette cession à l’euro est motivée par un motif d’intérêt général.
Elle doit redynamiser et permettre la rénovation des quartiers concernés, faciliter l’accès à la propriété pour des ménages éligibles à l’accession sociale, réduire le nombre de logements vacants tout en luttant contre l’habitat indigne présent dans la ville.
Cette vente exige aussi des contreparties suffisantes afin de justifier l’écart entre le prix de vente et la valeur réelle du bien cédé. (pour plus d’info : rubrique Conditions)

Le profil des maisons

Les maisons mises en vente ont été choisies afin de répondre aux besoins des familles. Elles vont du T2+ au T5+. Elles nécessitent d’importants travaux.
NB : Une attention particulière est observée quant à la valeur des biens après réhabilitation, afin de proposer des maisons à des prix adaptés au marché immobilier du quartier.

L’expérimentation démarre le 21 mars avec l’appel à candidatures.